Formation

Le master CAMAPA est officiellement lancé à Abidjan

La cérémonie de lancement du master 2 CAMAPA (Cadres de la Mutualité, des Assurances et de la Prévoyance à Abidjan), fruit de 18 mois de coopération entre l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INP-HB) et l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, s’est déroulée le mardi 2 novembre à Abidjan, en présence de représentants des deux institutions et des partenaires professionnels associés.

Financé dans le cadre du hub franco-ivoirien pour l’éducation et lancé en mars 2020, le projet CAMAPA avait pour vocation la mise en place d’une formation délocalisée sur les mécanismes et métiers de la protection sociale, construite sur le master 2 CAMAP, proposé par l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne depuis 2005. Ce projet a abouti à l’ouverture d’une formation de haut niveau à Abidjan, contextualisée aux enjeux de la zone de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Comme de nombreux pays de la zone, la Côte d’Ivoire a accentué ses politiques de développement social au cours des dernières années sur des thématiques telles que les assurances, les retraites ou encore la couverture santé universelle, nécessitant un personnel qualifié et formé à ces nouveaux défis.

CAMAPA Cérémonie

Cette formation s’inscrit pleinement dans les objectifs du hub franco-ivoirien pour l’éducation en répondant à un besoin de formation jusqu’alors non pourvu en Côte d’Ivoire. En ciblant un public ivoirien mais aussi de la sous-région en Afrique de l’Ouest et en favorisant la prise en compte du contexte local dans ses enseignements, le master 2 CAMAPA a déjà trouvé ses étudiants pour cette première année. La première promotion, portant le nom de Jean-Philippe Huchet, ancien secrétaire général de la Mutualité Française et fondateur du Programme d'Appui aux Stratégies Sociales (PASS) à Abidjan, a débuté la formation dès le lendemain de la cérémonie de lancement. Les 19 étudiants seront encadrés par des enseignants de l’INP-HB et de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, qui viendront également dispenser des cours à Abidjan.